RGPD, courriers et virements : attention aux fraudes et escroqueries!

Attention aux arnaques au RGPD
Depuis la mise en place du RGPD, les messages frauduleux concernant le non-respect du réglement sur la protection des données se multiplient. Les consommateurs, mais également les professionnels et associations, peuvent être la cible des arnaqueurs.
Depuis l'entrée en vigueur du réglement général sur la protection des données en mai 2018, la comission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) alerte sur les arnaques liées à la mise en conformité au RGPD et dispense ses recommandations.

5 réflexes à adopter

  • Ne pas effectuer de virement d'argent censé stopper une action contentieuse.
  • Se méfier des démarchages par téléphone, mail et courrier, surtout lorsqu'ils prennent la forme d'une information émanant d'une institution publique.
  • Demander des informations sur l'identité de l'entreprise qui vous sollicite. Vous pouvez également vous renseigner en ligne ou auprès des syndicats de votre profession.
  • Prendre le temps d'analyser l'offre proposée et y réfléchir sans se précipiter. Bien lire les informations contractuelles.
  • Diffuser ces conseils autour de vous.

 

Fraude aux virements
Face à la recrudescence des tentatives de virements frauduleux (concernant principalement les entreprises de taille moyenne), vous trouverez ci-dessous les principaux "réflexes sécurité" transmis par la Fédération Bancaire Française.

9 réflexes sécurité

  • Respecter une procédure interne pour l'exécution des virements.
  • Sensibiliser vos collaborateurs au risque d'escroqueries.
  • Etre en veille sur les escroqueries aux entreprises.
  • Maîtriser la diffusion des informations concernant l'entreprise.
  • Fraire preuve de bon sens.
  • Prendre le temps d'effectuer des vérifications.
  • Veiller à la sécurité des accès aux services de banque à distance.
  • Sécuriser les installations informatiques.
  • Contacter immédiatement la banque et la police judiciaire en cas de fraude.

 

Alerte courrier frauduleux !
Plusieurs entreprises du département ont récemment reçu un courrier avec l'entête de la DGFIP, adressé par voie postale ou par mail, qui revêt un caractère frauduleux .
Nous tenions a attirer votre attention car la DGFIP n'est en effet pas à l'origine de ces demandes auxquelles il est impératif de ne pas donner suite. Vous noterez d'ailleurs que l'extension de l'adresse mail est ".cloud" et non ".fr" comme toutes leurs adresses officielles.

Cette escroquerie vise à usurper l'identité des destinataires et à obtenir des règlements indus.

Pour voir ce courrier, cliquez-ici